L'Ancre Noire – Acte 2, scène 2


25/06/2010
réagir

La toile est gonflée, la vie dure
À présent je suis une longue inspiration
Prétends
Pouvoir
Faire.

Aller à l’aventure
C’est dire s’éloigner des principes, par principe et pour le geste
Prononcer les formules rituelles que l’on invente sur le chemin
Comme elles
Devenir la vérité qui s’appuie sur elle-même.


23/06/2010
réagir


23/06/2010
réagir

Jiin et GIGAmède coulent de la même veine, pas du même organe
Jiin est grâce à travers elle je nous vous accouche et les mois défilent à la seconde
Jiin l’adolescente suicidaire enragée perd son crâne
Jiin la pucelle que je suis affamée perd son corps
Jiin la mère morte hélas les mange-pierres dévorent ses enfants
Jiin la mère fière houra les mange-rêves dégustent ses enfants
Jiin la grand-mère qui comptait les jours à l’envers
Jiin le silence qui se laisse tomber
Jiin la mort qui sourit, sûre d’elle.






























28/05/2010
réagir


23/05/2010
réagir


22/05/2010
réagir

Déjà! Un système bien huilé
Le téléphone qui toute la non stop
Plus réfléchir la même après
Je ne sais pas quoi dire après
J’essaie de faire la part des choses
J’essaie d’être un peu plus carré tu comprends?

Mais y’a un trou…

Je ne peux pas passer une soirée de plus tu comprends?
S’il te plait!
Il en a eu marre
Oh bah oui ah si
A un moment donné une part de dramatisation
C’est pas pas normal
Ouais plus fort que
dans ce genre de cas
Toujours la loi de de parce qu’en plus toujours plus
j’ai même déserté un moment je supportais plus
La bonne idée n’importe quoi ça faisait trois jours sans dormir
Mais non de temps en temps on tire l’énergie
Je ne peux pas passer mon temps non plus
à faire des pas grand chose
Je sais voilà non mais
Tu vois je suis bien comme ça tu vois quoi
Après tout faut voir mais bon aller pourquoi pas
Infoutu de se décoller
T’as beau bien aimer c’est pas pour ça écoute
si j’ai des questions
On est pas obligé de tous les aimer
Franchement te sens pas obligé
Ca va je suis désolé

J’aime ta voix


22/05/2010
réagir

Voyage
Vertige
Viande
Vertu
Argh!

C’est la folie qui protège de
la folie qui protège de
la folie qui protège de
la folie qui protège de

Vent
Divin
Ventre
Aveu
Vlan!

C’est le vide qui se déverse dans
le vide qui se déverse dans
le vide qui se déverse dans
le vide qui se déverse dans

L’ évidence discutable
L’ évidence dont on discute

C’est un événement aléatoire qui entraîne le sens et le temps dans sa chute
Un accident

Façon de parler
N’est rien
D’autres s’en occupent
Le système?
Hyperstatique
Nous?
Déformable
Le sens et non
Le sens et non
Le sens et non
Le sens et non
Le sens et non
Le sens et non
N’est pas réservé
La preuve est

Faire


27/04/2010
réagir

Figuratif­­ mon œil !

Se prononce en trois secondes:

1. Diminution du temps d’occupation des politesses détournées ou bien d’entre les reins
d’un royaume averti aux vertus du vice je paie pour voir !

2. L’osons lui sait faire des erreurs des marches ou des histoires à vivre couché
des à-vivre à l’envers déjà vu déjà va dis-leur toi comment tu gères la crasse quand elle t’étouffe !

3. Augmentation du temps d’occupation de l’errance en valeur bien plus que le but.
Celui de la tête ou du corps ou des deux sûrement.
Car il y a des réponses qui méritent d’être posées d’être posé sur des questions!
Comme la couleur de Blanche-Neige.
Comme la taille du fond cosmologique.
Comme le rayon de courbure du crane de GIGAmède!

Tapis!


02/04/2010
réagir

Blanche Neige saigne du nez.
La scène du filet carmin qui sillonne l’immaculée – ému. Ça vibre!

Le fond cosmologique n’en finit pas de tourner.
La scène du manège dont on ne fait qu’une fois le tour – ému. Ça vibre!
- et Coriolis, et la fronde fantastique…

Blanche Neige saigne du nez, le fond cosmologique tourne
Et GIGAmède donne de la tête. Littéralement :
De la cervelle pour quatre s’il vous plait.
Oh… Remettez-en un morceau,
C’est qu’on a l’appétit féroce… c’est qu’on veut pas mourir trop vite vous comprenez…

Blanche Neige saigne du nez, le fond cosmologique tourne, GIGAmède donne de la tête
Et des enfants naissent. Tout le temps.
C’est épatant!

À l’instant :

Jivé Noscov

Baston Seringue

Philoquente Mettre

Furielle Tisse

Hyère Santache

Soudaine Plétard

Barelle Boin

Bonnie Berte

Abelle Botin

Manie Saterre

Roti Trappe

Emprise Parodiane

Prohibé Velin

Fignon Mocard

Mèche Rente

Dophinée Mansarde

Histelle Vernit

Brouette Cerne

Vivier Vertu

Aubère Quant

Rail Osons

Muse Mesquine

Viandés Marchons

Tort Tendu

Partiel Restreins

Clarence Fane

Anous Verbier!



13/03/2010
réagir


02/03/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir


22/02/2010
réagir

De familiarités en fraudes
Des lambeaux d’étoile que l’on perd sous les commodes
Pour le reflet et pour la forme
Ou des moutons de poussière au dessus des cernes
Des faces lisses que l’on projette
Vibrent de la même tempe.

Mais qui sont donc tous ces gens?

L’œuf n’en finit pas de nous dépasser
Forcément
Et la vie est partout

Je ne me sens pas coupable

- démonstration -


21/02/2010
réagir


21/02/2010
réagir


19/02/2010
réagir


19/02/2010
réagir


19/02/2010
réagir


19/02/2010
réagir


19/02/2010
réagir